For life

Madagascar National Parks se bat contre le trafic d’Angonoka dans le Parc Baie de Baly

Madagascar National Parks se bat contre le trafic d’Angonoka dans le Parc Baie de Baly

Le  Parc National Baie de Baly est l’unique site dans le monde qui abrite l’espèce de tortue Astrochelys yniphora (Angonoka ou tortue à soc) car il a été spécifiquement créé pour la sauvegarder. Son aire de répartition dans le parc est limitée à une surface totale d’environ 14 500 hectares. Vulnérable à cause d’un taux de mortalité juvénile élevé et d’une croissance lente exigeant une période d’une vingtaine d’années pour parvenir à sa maturité sexuelle, son endémicité et sa rareté lui confèrent une grande valeur sur le marché noir international d’animaux protégés.

Le braconnage a remplacé le feu comme principale menace pour la survie de cette espèce et n’a cessé de s’amplifier depuis la crise politique 2002, et ce, malgré les efforts déployés par Madagascar National Parks, ses partenaires et les Comités Locaux du Parc (CLP) en collaboration avec la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Ecologie, de la Mer et des Forêts de Boeny. Les agents du parc et les CLP, qui effectuent les patrouilles de surveillance, ont rapporté une recrudescence sans précédente des intrusions illicites dans le parc depuis le mois de décembre 2015. Ce phénomène est confirmé par la prise de vue de caméras cachées installées à l’intérieur du parc. 

Ci-joint, le récapitulatif des actions menées par Madagascar National Parks pour faire face à ce trafic qui menace dangereusement la survie de cette espèce.

1 avr 2016